Cercles de lecture/Livres

Cercle de lecture sur la novlangue néolibérale

Mercredi 13 novembre, 18h30, Université Miséricorde, salle MIS 10 2.04

La discussion se déroulera autour de la manipulation du langage, dont Orwell nous a donné un parfait exemple avec la novlangue de son roman 1984.

Par l’inversion des sens, l’élimination de certains mots gênants au profit d’autres – plus épurés – comme par exemple le passage de « force de travail » à « ressources humaines», la novlangue se révèle un outil invisible pour canaliser la pensée, permettant ainsi d’éviter toute expression critique. Loin d’être la particularité d’un régime totalitaire, ces caractéristiques se retrouvent dans les discours politiques et économiques qui accompagnent les contre-réformes dites néolibérales, mais aussi dans les discours de professeurs d’université, ou de tout un chacun.

Comment se construit une novlangue ? Comment faire pour reconnaître un discours manipulé ? Par quels moyens pouvons-nous y résister ?

La discussion portera sur les pages 7-28 de l’ouvrage : Alain Bihr, La novlangue néolibérale: la rhétorique du fétichisme capitaliste. Lausanne, Editions Page deux, 2007.

Cliquez ici pour télécharger ces pages.

Vous pouvez consulter l’archive des cercles de lecture des années académiques passée en cliquant ici:

2011-2012 (Université de Genève)

2012-2013 (Universités de Genève et de Fribourg)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s