Education et formation/Fribourg/Suisse

Discours du Cercle à la manif du 25 mars 2014 à Fribourg

Nous reportons ci-dessous le discours du Cercle La brèche à la Manifestation pour une Université démocratique, plurielle et égalitaire! du 25 mars 2014 à Fribourg. Plus ou moins 150 étudiants étaient présents pour manifester leur mécontentement face à la réforme de la loi universitaire. À la fin du texte vous trouvez un bref reportage photographique de la manifestation et différents lien de la presse locale qui s’est intéressée à cet événement.

*****

Chers amis et chers camarades,

Nous sommes toutes et tous réunis, aujourd’hui, pour manifester notre opposition contre la révision de la loi universitaire. Le Conseil d’État nous présente ce projet comme une étape indispensable au développement de l’Université. En réalité, cette modification s’inscrit dans la marchandisation des études qui frappe toutes les hautes écoles au niveau national et international. depuis la mise en place des Accords de Bologne de 1999 et de la Stratégie de Lisbonne de 2000. Le concept d’autonomie universitaire, au cœur du projet de loi, est très séduisant. Mais de quoi s’agit-il en réalité?

L’autonomie universitaire est un élément clé pour la réalisation d’un « marché du savoir » au niveau européen et international. C’est en effet pour faciliter la mise en concurrence des hautes écoles, des chercheurs et des étudiants que les universités disposeront d’une autonomie accrue à l’égard de l’État, mais aussi des étudiants, des citoyens. Les financements ne seront désormais plus axés sur les besoins de chaque branche d’études, mais sur leurs résultats. Les ressources seront drainées vers les domaines d’enseignement les plus rentables et utiles pour les entreprises.

La mise en place de partenariats public-privé dans la recherche rendra celle-ci toujours plus dépendante des besoins de l’économie privée. La centralisation du pouvoir dans les mains du rectorat, au détriment des organes collégiaux, permettra l’instauration de processus décisionnels plus rapides et moins démocratiques. C’est précisément dans ce contexte que les droits des étudiant-e-s seront restreints. Des mesures pourront être prises à l’encontre de la liberté d’expression. L’accès aux études pour les étudiant-e-s étrangers pourra être limité. Tout ça c’est clairement inacceptable !

Or, si nous nous battons contre la révision de la loi universitaire, c’est par notre conviction que l’enseignement doit répondre aux besoins de la société, de ses citoyens, et non à ceux d’un capital qui exige une main-d’œuvre tout autant qualifiée, flexible, sans droits et exploitable à merci ! C’est pourquoi nous avons quatre revendications:

1. Une démocratisation des études est indissociable d’une participation véritable de tout-e-s les membres du corps universitaires aux processus décisionnels. Pour cela, il faut renforcer le pouvoir du Sénat tout en augmentant le nombre de ses membres. De plus, il faut assurer le droit à tout-e-s les étudiants, et à leurs associations, de se rencontrer librement et gratuitement dans les locaux de l’Université.

2. La pluralité de l’enseignement et la coopération scientifique doivent être garanties. Le savoir ne doit pas être hiérarchisé et sousmis à la logique de concurrence. NON aux pôles d’excellences ! OUI à l’excellence des tout-e-s les connaissances !

3. L’accès à tout-e-s ceux et celles qui désirent poursuivre des études supérieures doit être un droit effectif. Il faut dire NON à toute augmentation ou introduction des taxes. Il faux exiger un système de bourses d’études à même de répondre aux besoins de logement, d’alimentation et de culture des étudiant-e-s. Ces principes sont valables aussi en matière de libre circulation des étudiant-e-s ! Aujourd’hui, la défense du programme Erasmus+ doit se traduire par la défense d’un programme Erasmus++ qui soit ouvert à tout-e-s indépendamment de leurs conditions sociales.

4. NON aux coupes budgétaires dans l’éducation et dans le service public. Pourquoi le Canton de Fribourg devrait-il faire des cadeaux fiscaux au lieu d’investir sa richesse dans l’éducation à tout-e-s les niveaux? N’hésitez pas à nous joindre dans ce combat. La nouvelle loi universitaire n’est pas une fatalité. C’est parce qu’elle découle d’une volonté politique bien définie que nous pouvons s’y opposer, et proposer une autre volonté politique!

(alencontre.org – cerclelabreche.wordpress.com)

*****

Presse

http://www.rts.ch/video/info/couleurs-locales/5720999-le-resume-de-l-actualite-romande.html

http://www.rts.ch/video/info/journal-12h45/5723387-les-etudiants-manifestent-a-fribourg.html

http://latele.ch/play?i=44077

http://www.latele.ch/play?i=44089

http://www.latele.ch/play?i=44076​

 

*****

Photos

Université Miséricorde

Université Miséricorde

 

 

Université Miséricorde

Université Miséricorde

Rue de l'Hôpital

Rue de l’Hôpital

Rue de l'Hôpital

Rue de l’Hôpital

Rue de Losanne

Rue de Losanne

Rue de Losanne

Rue de Losanne

Rue de Losanne

Rue de Losanne

Rue de Losanne

Rue de Losanne

Place de l'Hôtel de Ville

Place de l’Hôtel de Ville

Place de l'Hôtel de Ville

Place de l’Hôtel de Ville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s