Conférences-débats/Droits humains/Racisme et xénophobie/Suisse

15-23 avril 2015 – Deux conférences sur l’immigration, le racisme et la xénophobie en Suisse, avec Dario Lopreno

La situation et les droits des réfugié·é·s en Suisse

Mercredi 15 avril 2015 – 17:15

Université de Lausanne – ANTHROPOLE – salle 2055

Discussion avec Dario Lopreno, membre du SSP, militant en défense des droits des immigré·e·s de longue date.

Témoignages de membres du collectif R

Depuis le 8 mars, un collectif de migrant·e·s menacé·e·s de renvoi et de personnes solidaires occupent l’Eglise de Saint-Laurent à Lausanne. Ils appellent les autorités à ne pas appliquer des renvois tels que prévus par les accords de Dublin. Un groupe d’étudiant·e·s organise à l’Université des activités en solidarité, dont cette discussion. En 2014, plus de 3500 migrant·e·s sont morts en Méditerranée alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe. Depuis le début de l’année, il n’y a guère de semaine sans que ne s’ajoute de nouvelles victimes. La demande d’asile de ceux et celles qui parviennent en Europe doit, en vertu des accords dits de Dublin, être traitée par le premier Etat traversé, dit «Etat responsable». En réalité, il s’agit d’une véritable «loterie» en raison des disparités de traitement et de respects des droits. Pire, les interdictions de travailler, la marginalisation voire la «rétention» font partie du quotidien de milliers de migrant·e·s. La Suisse est signataire des accords de Dublin. Comme elle est rarement, en raison de sa position géographique, «Etat responsable du traitement des demandes», elle procède à de nombreux renvois. Ainsi, en 2014, «sur les 8590 personnes [renvoyé·e·s], quelque 6000 demandeurs d’asile ont été déboutés de force, escortés par la police jusqu’à l’avion, et 252 requérants ont dû prendre un vol spécial» (Le Temps, 9.02.2015).  Quelle est la situation des requérant·e·s d’asile en Suisse? Que contiennent les accords de Dublin? Pourquoi et qui migre? Quelles sont les pratiques de la Suisse en matière d’asile? Quels droits et quelle solidarité défendre? Organisé par le Collectif Unil de soutien au refuge de St-Laurent Contact: refugeunil@sud-ep.ch Soutenu par le Groupe Regards Critiques (GRC) et le Cercle la brèche

***

Les musulmans en Suisse entre xénophobie et islamophobie:  quelle riposte?

Jeudi 23 avril – 17h30

Université de Fribourg – Miséricorde – salle 3024

Conférence-débat avec Dario Lopreno, enseignant, membre du SSP, militant en défense des droits des immigré·e·s de longue date.

Jeudi 9 avril, une initiative constitutionnelle a été déposée à la chancellerie d’État de Fribourg. Cette initiative demande que « la Constitution cantonale soit modifiée afin d’introduire une base légale n’autorisant pas la création d’un centre Islam et Société ». Le comité exige donc de mettre un terme au centre d’études « Islam et Société » qui a débuté son activité à l’Université de Fribourg le 1er janvier 2015.

S’agit-il d’une intolérance vis-à-vis d’une certaine ouverture académique et reconnaissance sociale de la religion musulmane en Suisse?

Cette initiative participe-t-elle à une offensive plus générale contre les étrangers et leurs droits en Suisse?

Que signifie et que dissimule l’affirmation selon laquelle il serait indispensable de défendre la «culture judéo-chrétienne» face à un islam présenté comme responsable – directement ou indirectement – d’attrocités et de perversion des sociétés européennes?

Les différentes initiatives populaires récentes ciblant les musulmans en Suisse – l’initiative cantonale « pour des élèves tête nue dans les écoles valaisannes »  et l’initiative fédérale prête à être lancée pour « interdire la dissimulation du visage dans l’espace public » – indique le climat que l’UDC fribourgeoise alimente.

Pourtant, le centre d’études « Islam et Société » pourrait jouer un rôle important. En plus de proposer un approfondissement des connaissances sur une religion marquée par une diversité trop souvent ignorée du grand public – à l’instar des cours sur les autres religions déjà présents au sein de l’université –, son développement futur pourrait également encourager l’émergence d’une nouvelle conception quant à la politique d’intégration en Suisse.

Ce centre pourrait jouer un rôle très positif en promouvant un dialogue entre différentes associations actives en Suisse. Il pourrait assurer une meilleure connaissance de l’histoire et des cultures islamiques; faire émerger dans le débat public une série de questions d’ordre social et politique. Enfin, il pourrait être conçu comme une fenêtre ouverte sur le monde, permettre de tisser des liens avec des associations et des universités d’autres pays, etc. Ainsi, par exemple, ce centre pourrait favoriser une compréhension des enjeux actuels au Proche et au Moyen-Orient qui dépasse le fatalisme méprisant ou les bonnes intentions humanitaires. Soit une région où, dans plusieurs pays, les peuples se sont soulevés contre des dictatures (soutenues par les puissances occidentales) et qui s’affronte aujourd’hui à des tragédies humaines, à la barbarie, à des défis importants en termes de reconstruction (matérielle mais aussi de quelles sont les sociétés envisagées).

Le centre « Islam et Société », d’une manière plus générale, pose la question de quelle politique d’intégration, fondée sur l’égalité des droits de toutes et tous, nous désirons. Il serait alors possible de s’opposer à «l’intégration» telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui: une assimilation pour certains, des menaces pour tous (sur l’emploi, le statut, dans l’éducation, etc.) et la privation des droits pour la majorité (n’oublions pas qu’un quart de la population n’a pas le droit de vote en Suisse). Une politique utilitariste envers les étrangers, que l’on peut synthétiser ainsi: «un accueil à bras ouvert pour le business et les comptes en banque; la méfiance populaire contre les travailleurs afin de diviser les salarié·e·s», serait alors mise en question.

Au vu de l’indispensable combat qui nous attend, nous vous invitons à participer et à discuter avec nous pour approfondir et mieux comprendre tous les enjeux qui se cachent derrière ces initiatives d’intolérance et de discrimination.

Affiche

***

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s