Genève/Manifestations/sit-in

« Défendons-Nous! » Manifestation de soutien à la maison de Malagnou le 1er juillet à Genève

Menacée d’expulsion de sa maison située au 154 route de Malagnou (Chêne-Bougerie), l’association Xenope appelle à une manifestation sous le mot d’ordre «Défendons-nous» le 1er juillet 2017 à 14h 30 à la Place de la Navigation (Pâquis, Genève). Plusieurs collectifs, associations, organisations et partis politiques se sont ralliés à cet appel.

La «maison de Malagnou», ancienne station de zoologie expérimental de l’Université de Genève, a été occupée en 2012 par le collectif d’étudiant·e·s Xenope afin de répondre au manque criant de logements accessibles aux étudiant·e·s dans le canton de Genève. Xenope a régularisé sa situation les semaines suivantes l’occupation en signant un contrat de prêt à usage avec l’Université, propriétaire de la parcelle. Cet accord est devenu caduc au moment de l’achat du terrain par l’Etat de Genève en janvier 2013. Des négociations se sont alors reouvertes.

Aveuglement intolérant aux occupations des immeubles pourtant inoccupés, l’Etat a affiché dès le début – via le Département des finances (DF), auquel l’Office des bâtiments (OBA) est rattaché – son intention d’expulser l’association. Mais la mobilisation des «habitant·e·s de Malagnou», notamment l’occupation des locaux de l’OBA au cours de l’été 2013, l’a obligé à faire marche arrière. En mai 2014, grâce au rapport de force instauré par les habitant·e·s de la maison, le conseiller d’Etat Serge Dal Busco, successeur de Fraçois Logchamp à la tête du DF, a été contraint à signer un bail de trois ans antidaté au mois de janvier.

Malgré les échanges informels rassurantes avec les responsables de l’OBA pendant l’été 2016, les habitant·e·s de Malagnou ont été informé·e·s de la décision de non-renouvèlement de leur bail le mois d’octobre suivant. Le prétexte utilisé pour justifier cette décision est la mise à disposition de l’immeuble à l’Hospice général en vue de l’accueil des requérants d’asile. Suite à une première réaction de l’association Xenope, qui a démontré l’inconsistance des arguments évoqués par l’Etat (cf. dossier de presse rédigé par l’association en date du 25.01.2017), l’échéance du bail a été reconduite, en voie exceptionnelle, au 31 juin 2017.

Nous publions ci-dessous l’appel unitaire à la manifestation du 1er juillet lancé par les différentes organisations, associations et collectifs qui ont décidé de soutenir les habitant·e·s de la maison de Malagnou. Plus largement, cet appel exprime la nécessité des se mobiliser en faveur des droits démocratiques fondamentaux niés par les autorités politiques, du droit au logement pour toutes et tous au droit à un accueil digne pour les personnes migrantes, et pour une autre société qui met au centre la satisfaction des besoins sociaux de la majorité de la population.

Nous retournerons dans les prochains jours sur les enjeux soulevés par la mobilisation contre cette expulsion. (Cercle la brèche, 15.06.2017)

***

Le 1er juillet 2017 Defendons-nous !

A l’initiative de Malagnou, dont le projet d’habitation collective est menacé, nous appelons à prendre la rue dans une grande marche festive pour remettre au centre de l’actualité la question du logement et de l’accès a la ville. La situation de Malagnou n’est pas isolée, bien au contraire, aujourd’hui locataires, personnes en exil, associations socio-culturelles, étudiant.e.s et précaires voient leur accès à l’espace urbain toujours plus limité par des politiques irresponsables et une situation du logement catastrophique. Nous appelons la population genevoise à nous rejoindre pour réclamer des logements dignes et des lieux de rencontre conviviaux pour toutes et tous.

Le 1er juillet, rassemblons-nous pour:

  • Le droit au logement et a la ville. Des espaces collectifs, politiques et alternatifs sont nécessaires et leur création doit être favorisée.
  • Que cesse l’opposition entre les populations précaires. Des conditions de vie dignes doivent être assurées a tout le monde.
  • Pour montrer notre solidarite avec les personnes en exil et defendre leurs droits.
  • Pour lutter contre la repression des mouvements sociaux a Genève.
  • Pour l’ouverture des negociations avec Malagnou en vue d’une solution perenne

Rendez-vous le 1.7.17 à 14h 30 à la Place de la Navigation (Pâquis, Genève)

Signataires au 15.06.2017: Association La Bulle, Association Bongo Joe, Cave 12, Cartel intersyndical de la fonction publique, Cercle la Brèche, CGAS–Commauté genevoised’action syndicale, CIGUË – Coopérative de logement pour personnes en formation, Collectif autonome D, Collectif des associations des habitant.e.s de quartier, Coopérative des Jardins de Cocagne, CUAE – Syndicat étudiant, l’Ecurie (buvette de l’ilot 13), Fédération Arve et Lac, GAF – Groupe Action Féministe, Galiffe – Association du conseil général, , G.R.E.C – Groupe de réflexion sur l’expansion de la culture, Oraibi + BeckBooks, Parti du Travail, Parti Socialiste genevois, Perce-frontières, Plateforme LRDBHD, Préau, Sans Retour, SolidaritéS, Solidarités Tattes, SSP – Syndicat des Services Publics, L’Usine, Les Verts genevois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s